Le Domaine

Une vidéo pour découvrir les vignes et le travail d’Alain Chabanon

Des terroirs variés

Le domaine n’a que peu bougé depuis mon premier millésime sorti en 1992. C’est autour de Montpeyroux que j’ai trouvé les vignes que je souhaitais : âgées, car pour faire de grands vins il faut des vieilles vignes. La sève y met plus de temps pour monter, concentrant les arômes.

Le domaine s’étend aujourd’hui sur dix-sept hectares. J’ai seulement planté 2,5 hectares, en 2016, en blanc et rouge. Les parcelles sont réparties sur cinq villages : Montpeyroux, Saint-Saturnin, Jonquières, Lagamas et Saint-André-de-Sangonis. Cela permet de bénéficier des particularités de terroirs différents.

C’est aussi une certaine assurance contre les événements climatiques, car il est rare qu’ils se produisent en même temps sur des communes différentes.

D’année en année j’ai progressivement augmenté ma production, passant de 2000 à 50 000/60 000 bouteilles en vingt-cinq ans.

La reconnaissance de mon travail a commencé en 1995, quand le guide Gault et Millau a attribué la note de 18,5 à un de mes vins après une dégustation à l’aveugle.

Le marché international m’a ouvert ses portes, puis petit à petit ma notoriété s’est affirmée aussi sur le marché français, installant mes vins sur les plus grandes tables